Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Du pain et des jeux …

Du pain et des jeux …

Vivre une aventure de plus de deux milles ans, voilà ce que nous vous proposons aujourd’hui. Certes, il est impossible de tout englober dans un seul article et de plus, nous ne sommes pas des historiens et encore moins des idéologistes pour se fixer un tel objectif. Néanmoins, que diriez-vous d’une escapade à travers la Rome antique et tout ceci en images !? La meilleure manière de découvrir l’épopée romaine est certainement d’explorer un des monuments le plus emblématique et le plus infâme du début de notre ère qui est le Colisée. 

Distinction de classes

Construit entre 70 et 80 ap. J.C., Coloseo de son vrai nom italien est le plus grand amphithéâtre ovoïde situé au cœur de la ville de Rome et juste à côté du Forum de César. Pour imaginer l’immensité et la complexité de ce lieu, il faut s’intéresser au nombre de spectateurs qu’il pouvait accueillir, à savoir entre 50 000 et 75 000.

Eu égard à la classe sociale ainsi que la distinction de genre, chaque visiteur avait sa place. Ainsi, l’empereur était confortablement installé  au premier rang (juste au-dessus de la croix que vous pouvez voir à gauche de la photo) entouré de femmes qui ont fait vœu de chasteté. Au même niveau se plaçaient également les hommes les plus puissants de l’Empire romain. Afin d’éviter toutes les lancées de projectiles, d’épées et d’autres armes de la part des gladiateurs furieux, un grillage était placé pour contrer tout genre d’attaques.  

Au plus on monte en hauteur, au plus on se retrouve face aux classes les plus pauvres de la société de l’époque. Les femmes quant à elles étaient placées tout en haut du monument pour ne pas les choquer par le spectacle très violant qui avait lieu sur l’arène. Un détail fort intriguant et la présence d’un toit rétractable qui était placé afin de protéger tout ce beau monde contre les rayons du soleil. En cas de soif ou d’un petit creux, les spectateurs pouvaient s’abreuver dans de nombreuses fontaines ou encore acheter de la nourriture ou encore un souvenir (souvent un verre gravé avec le nom de l’empereur) dans de nombreuses échoppes présentes au sein même du Colisée. 

Avé César, ceux qui vont mourir te saluent

Tout en bas se déroulait autre spectacle, dans les sous-sols des animaux les plus exotiques comme des lions, des girafes ou même des éléphants étaient amenés par la grande galerie centrale avant d’être remonté sur l’arène pour un moment d’exécution unique sous les yeux ébaillis des spectateurs. Dans gladiateurs quant à eux attendaient passionnément leur apparition devant le grand public. Souvent, des mises en science comme par exemple des forets exotiques avec de vrais arbres ou encore de combats navals étaient érigé sur l’arène (cette dernière était composée de planches en bois et du sable).

Une fois sur scène, deux solutions s’offraient à ces combattants valeureux, gagner contre ses semblables ou les animaux féroces ou être amené par un ascenseur (tiré par la force des bras)  vers le sous-sols avant de terminer sur un buché avec tous les autres hommes morts dans le combat au Colisée.

Panem et circenses

De tels « amusements » étaient souvent critiqués par des penseurs romains. C’est ainsi qu’une expression latine du poète latin Juvénal « panem et circenses » souvent traduite par « du pain et des jeux » est parvenue jusqu’à nos jours. Elle était utilisée dans la Rome antique pour dénoncer l’usage par les empereurs romains de distribution de pain et l’organisation de jeux ayant pour objectif de s’attirer la bonté  du peuple et s’assoir le pouvoir de l’empereur. 

À travers les siècles

L’ampleur et la magnificence de Coloseo  n’est plus pareille qu’il y a deux milles ans. Et pour cause,  de nombreux tremblements de terre ou encore la récupération de pierres et de métaux pendant le Moyen-Age expliquent l’état délabré de ce monument.

Certes, cette structure n’a plus toute sa splendeur, mais elle reste le témoigne indéniable de la puissance de la Rome Impériale qui vaut le détour ! 

Colosseum
Piazza del Colosseo 1
00184 Roma
Italy
 
Un jardin appelé Là-Haut

Un jardin appelé Là-Haut

Ode aux tulipes

Ode aux tulipes