Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Tram Experience – Une balade étoilée à bord d’un tram

Tram Experience – Une balade étoilée à bord d’un tram


Et si on vous disait qu’il était possible de savourer un délicieux repas étoilé dans un décor qui ne cesse de changer tout au long de votre plaisante soirée gastronomique ? Sans doutes que pour certains d’entre vous le préambule a mis la puce à l’oreille (plus particulièrement pour les lecteurs bruxellois) que l’on vous propose aujourd’hui de partir avec nous à la découverte de Tram Experience. Il s’agit d’un concept unique qui surprend en tous les lieux par son originalité ainsi que son audace. Et oui, c’est certainement uniquement un esprit bien belge qui est capable d’imaginer une expérience culinaire dans un tram des années 60 entièrement revu au gout du jour. 

D’ores et déjà, on doit vous faire une confidence, nous avons embarqué dans ce moyen de locomotion il y a bien quelques mois, mais par manque de temps nous avons tardé à publier l’article. Mais afin de vous donner un avant-gout de l’expérience et surtout de vous permettre de partager avec nous ce repas fort en émotions, nous avons enfin décidé de le publier. 

Un peu d’histoire

Le concept a vu le jour en 2012 à l'occasion de l'année gourmande Brusselicious (lors de laquelle la gastronomie fut particulièrement mise en honneur à Bruxelles par l’organisation de multiples ateliers gastronomiques dont le fameux Tram Experience). L’idée d’un tram touristico-gastronomique a tellement bien marché qu’actuellement il continue à sillonner les rues de la capitale belge et fait souvent objet d’étonnement de nombreux passants. 

Ambiance

Lors de la réservation, il était possible de choisir une table de quatre ou de deux. Comme il s’agissait d’un diner en amoureux, nous avons opté pour cette dernière option. Lors de la venue, les passagers sont priés de donner leur nom et de patienter quelques longues minutes à l’arrêt le temps pour le personnel de préparer le tram en mettant en place tous le matériel nécessaire. Certes, la belle bâtisse du Palais de Justice (toujours en rénovation !) dominait notre vue, mais nous avions trouvé dommage que le vin blanc pétillant était mis dans les coupes à ce moment-là, alors qu’on attendait à l’extérieur. 

Une fois à bord, nous étions invités à prendre place, pour notre part, à la table qui portait le numéro 3. Les petites tables, fabriquées en plastique, contenaient plusieurs compartiments pour les assiettes ainsi que les verres. Cela est tout à fait compréhensible sachant que durant toute la durée du trajet le tram est constamment en mouvement et quelques secousses sont inévitables. 

Il s’agissait certes d’une expérience unique qu’il faut au moins faire une fois dans sa vie. Entre manger son sandwich dans un tram et y déguster un repas complet installé confortablement en passant par les arrêts connus de la capitale, la différence saute aux yeux.  Néanmoins, on retrouve quelques inconvénients dont notamment le bruit qui y règne constamment à l’intérieur (les verres qui s’entrechoquent, les conversations un peu bruyantes et bien entendu le grincement des roues sur les rails), mais tout ceci fait partie après tout de cette incroyable aventure qui est le Tram Experience. 

Le menu

Le menu lors de notre visite était signé par David Martin, le chef ainsi que le propriétaire du restaurant LA PAIX et la BOZAR BRASSERIE (le même dont on vous a parlé lors du déjeuner organisé par Nespresso). Ce dernier se composait d’un savoureux défilé de plats européens, chacun étant porteur d’une touche japonaise. D’ailleurs, dans la carte elle-même, il était indiqué que les mets qu’on allait déguster allaient être « profondément locales mais ouverts sur le monde ». De quoi faire titiller notre curiosité mais également la vôtre, on est certain. ;) 

L’entrée consistait en un défilé de mets aux noms tels que  jus d’étrilles au café, émulsion de fromage de chèvre, red meat, ricotta et  huitre au vert. Pour être honnête, on a particulièrement apprécié l’émulsion de fromage qui fut un véritable délice. On avait envie de la savourer encore et encore ! Pour le reste, certes ce fut une grande découverte mais nous pensons que seuls les habitués de la touche japonaise pourront l’apprécier à sa juste valeur.

Jus d’étrilles au café 

Jus d’étrilles au café 

Émulsion de fromage de chèvre, red meat, ricotta

Émulsion de fromage de chèvre, red meat, ricotta

Huitre au vert

Huitre au vert

La Crevette Gambero Rosso, jus de corail et avocat proposée par la suite permettait de découvrir une harmonie de saveurs surprenante. La légèreté de la crevette mariée à la fraicheur de l’avocat faisait de ce plat une bonne expérience gustative que nous vous recommandons si vous passez par le restaurant de ce talentueux chef. Par contre, pour ce qui est du Chawan mushi ainsi que du Daikon les goûts ne nous ont pas spécialement marqué. Mais une fois encore, on précise que peut être notre palais n’est pas assez développé pour déterminer toutes les saveurs intrinsèques à ces plats. 

Crevette Gambero Rosso, jus de corail et avocat

Crevette Gambero Rosso, jus de corail et avocat

Chawan mushi 

Chawan mushi 

La suite se composait de Black cod Saiko-Miso, de Choux cabus , de Daishi perlé et enfin de Chandelle black-sésame. Il s’agissait plus exactement d’un poisson présenté avec des choux bien croquants. À côté de cela, on nous a servi des radis avec une émulsion de sésame, un mets surprenant au goût fort et unique.

Black cod Saiko-Miso et choux cabus

Black cod Saiko-Miso et choux cabus

Chandelle black-sésame

Chandelle black-sésame

Le dessert se composait d’un Baba au Saké-yuzu  accompagné de morceaux de mangue fraîche ainsi que d’une boule de sorbet à la mangue. De quoi terminer notre repas sur une notre fruitée qui était en parfaite harmonie avec le reste du repas. Le seul hic, c’était le sorbet : servi alors qu’il était tout congelé, c’était pratiquement impossible de le couper avec la cuillère. Vous pouvez notamment voir sur la photo infra à quel point il était gelé. Cela s’explique peut-être par une erreur technique ou technologique qui a dû avoir lieu. 

Baba au Saké-yuzu

Baba au Saké-yuzu

Chaque plat s’accompagnait bien entendu d’un vin choisi par le sommelier en vue de faire ressortir toutes les sapidités des mets suggérés !

Nous devons également préciser que le menu change toutes les quatre ou six semaines. Pour sa quatrième saison baptisée "Lady chefs" qui se déroule du 21 août 2015 au 17 juillet 2016 les talentueuses chefs femmes sont mises à l’honneur. Nous espérons que tout ceci vous a mis l’eau à la bouche et surtout l’envie de découvrir cette incroyable aventure par vous-mêmes. Bon appétit à tous et au plaisir de vous croiser peut être sur les rails de la capitale bruxelloise ! 

Spa - Hôtel de la Source

Spa - Hôtel de la Source

Cuisinons pink !

Cuisinons pink !