Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Un rendez-vous chez le Roi

Un rendez-vous chez le Roi

« Mesdames et Monsieurs, vous êtes cordialement invités à un rendez-vous immanquable avec sa majesté le Roi soleil dans sa riche et splendide demeure de Versailles ! Lors de votre visite, vous aurez le privilège de vous rendre dans les dortoirs secrets de Louis XIV et son épouse, dans la salle de jeux ainsi que dans une kyrielle de pièces uniques du château avant de vous y perdre dans les jardins. Nous vous souhaitons d'ores et déjà une agréable visite. »

La cour de Marbre construite par Louis XIII en 1623.

La cour de Marbre construite par Louis XIII en 1623.

Là où le Soleil se lève… 

7h30 : Blottie dans ses vastes draps brodés d’or, sa majesté se réveille d’une humeur illuminée. Et pour cause, les fenêtres de sa chambre sont orientées face au soleil levant, mais telle n’est pas l’unique raison. C’est aujourd’hui que le palais accueille ses visiteurs tant attendus qui seulement quelques jours plutôt ont reçu leurs précieuses invitations.

D’un geste décidé, Louis XIV fait signe à Alexandre Bontemps, l’un de ses quatre « premiers valets de chambre » et confident (qui a passé la nuit au pied du baldaquin du Roi sur un lit d’appoint) afin que tout soitprêt pour la cérémonie quotidienne du « lever ». Une fois la balustrade de bois dorée séparant l’alcôve du reste de la chambre franchie, sa majesté le « Roi Soleil » peut désormais accueillir ses fidèles sujets dans un fastueux décor orné d’or et d’argent et agrémenté de tableaux.

(Sans même le savoir, c’est dans cette pièce que le 1er septembre 1715, après septante-deux ans de règne, que le Roi rendra son dernier souffle. Mais ne gâchons pas l’ambiance et revenons à la trame principale.)

L'outrecuidance royale

10h : À la sortie de son appartement, Louis XIV n’hésite pas à donner les derniers ordres à ses conseillers en charge de l’organisation de la réception avant de rejoindre la procession composée de courtisans formée dans la Galerie des Glaces. (Ah, cette fameuse galerie, nous y reviendrons indubitablement un peu plus tard car c’est là que les conviés seront reçus.) Sans plus attendre, tous se dirigent vers la Chapelle royale en empruntant de longs couloirs décorés de statues à l’effigie de multiples rois de France. 

Les liaisons amoureuses, les critiques sur les apparences des uns et des autres, les suspicions sur l’existence d’une police secrète… toutes les discussions sont permises à la Chapelle royale, pour autant que ces dernières soient chouchoutées à mi-voix. Tout d’un coup le silence s’installe et les regards se lèvent vers la tribune royale, et pour cause, le Roi entouré de sa famille sont enfin là pour assister à la messe quotidienne d’une trentaine ne minutes. Tout au long de l’office, les motets raisonnent dans cette grande pièce achevée en 1710 et décorée d’or et de marbre, une manière particulière de s’approcher de Dieu.  

11h : De retour dans son appartement, le monarque en profite afin d’interroger ses conseillers sur le déroulement des préparatifs et autres questions royales d’une haute importance. Hélas, ces entretiens sont tenus à huis-clos, et nous sommes donc conviés à visiter le reste du château avant le grand bal de ce soir. 

Dédié au dieu du Soleil, le salon d’Apollon était la grande chambre du Roi à partir de 1673 avant de devenir la salle du Trône en 1682. 

Dédié au dieu du Soleil, le salon d’Apollon était la grande chambre du Roi à partir de 1673 avant de devenir la salle du Trône en 1682. 

Tabourets avec des housses de velours de soie cramoisi à franges d’or. 

Tabourets avec des housses de velours de soie cramoisi à franges d’or. 

Antichambre du grand couvert du Roi, une pièce aménagée en 1684 dans laquelle Louis XIV et la famille royale soupaient « au grand couvert » en public. Les tableaux représentant des batailles de l’Antiquité quant à eux ont été peints par Joseph Parrocel (1646-1704). 

Antichambre du grand couvert du Roi, une pièce aménagée en 1684 dans laquelle Louis XIV et la famille royale soupaient « au grand couvert » en public. Les tableaux représentant des batailles de l’Antiquité quant à eux ont été peints par Joseph Parrocel (1646-1704). 

Galerie des batailles est un espace un peu plus récent (1832) et célèbre l’épopée militaire de la France en 33 tableaux (depuis la bataille de Tlbiac remportée par Clovis en 496 à la bataille de Wagram gagnée par Napoléon en 1809).  

Galerie des batailles est un espace un peu plus récent (1832) et célèbre l’épopée militaire de la France en 33 tableaux (depuis la bataille de Tlbiac remportée par Clovis en 496 à la bataille de Wagram gagnée par Napoléon en 1809).  

19h : La succession des calèches, le bruit des pas pressés des courtisanes… les grandes festivités de ce soir peuvent désormais commencer. Installé sur son trône tout au bout de la Grande Galerie  (nom donné au XVIIè siècle), le Roi Soleil contemple d’un regard satisfait ses nombreux visiteurs ébahis. Et il y a bien de quoi ! Dix-sept arcades face aux fenêtres ornées de trois cent cinquante-sept miroirs, les pilastres de marbre couronnés de chapiteaux de bronze, un plafond de 1000m² de peintures mettant en scène le Roi-lui-même et les grands lustres témoignent de la magnificence de notre hôte.

Un petit coin de verdure paradisiaque 

20h : Installées sur un banc à labris d’un soleil généreux, deux jeunes courtisanes discutent dans les jardins royaux. Mais de quoi peuvent-elles bien papoter aussi passionnément avec quelques petits accents de frivolité ? Sans doute à propos de leurs dernières aventures amoureuses au sein même des jardins, loin des allées les plus convoitées.

Plongé dans le silence brisé quelque fois par les chants d’oiseaux, ce havre de paix verdoyant s’est vite transformé en une succursale festive de la galerie des glaces. Et pour cause, à 22 heures tapantes, Louis XIV accompagné d’André Le Nôtre (chargé de l’embellissement des jardins) entame la visite du parc, de quoi montrer une fois de plus à ses invités le savoir-faire français. 

Construite entre 1684 et 1686 (par Jules Hardouin-Mansart), l’Orangerie se compose d’une galerie centrale longue de 150 mètres, prolongée par deux galeries latérales. Elle abrite aussi bien en été qu’en hiver un nombre important de palmiers, de lauriers, de grenadiers et d’oranges.  

Construite entre 1684 et 1686 (par Jules Hardouin-Mansart), l’Orangerie se compose d’une galerie centrale longue de 150 mètres, prolongée par deux galeries latérales. Elle abrite aussi bien en été qu’en hiver un nombre important de palmiers, de lauriers, de grenadiers et d’oranges.  

L’Orangerie du Château de Versailles avec la Pièce d’eau des Suisses (creusée par un régiment de Gardes suisses) à gauche.

L’Orangerie du Château de Versailles avec la Pièce d’eau des Suisses (creusée par un régiment de Gardes suisses) à gauche.

Deux enfants et un amour (1684-1688)

Deux enfants et un amour (1684-1688)

Le Rhône (1685-1688)

Le Rhône (1685-1688)

23h30 : Épuisé par sa longue et fastidieuse journée, Louis XIV se retire dans sa chambre pour s’y préparer à « la cérémonie du Coucher » (une version abrégée de « la cérémonie du Lever »). C’est ainsi que le soleil se couche sur Versailles et ses étendues…

N’hésitez pas à visiter ces larges et somptueuses pièces ou le calme et le repos sont inexistants. Vous allez danser jusqu'à en user vos chaussures ou votre patience face aux nombreux visiteurs prêts à faire plus d’une heure de file pour pénétrer dans les annales de l’histoire royale française. ;)

Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
OUVERT
Tous les jours 9h - 18h30 sauf le lundi et le 1er mai
ASTUCE
Pour éviter la foule, nous vous recommandons vivement de prévoir votre visite en basse saison (novembre-mars).
 
Complètement Martin de toi

Complètement Martin de toi

Ninja House – japonaiseries gourmandes

Ninja House – japonaiseries gourmandes